Ceucidit

Ceucidit

11 avril 2008

Manifestation étudiante à France Télévisions

Les étudiants se sont donnés rendez-vous aujourd'hui devant France Télévisions pour défendre leur point de vue dans les médias. Hier ils étaient 40 000 selon le syndicat lycéen UNI, 19 000 selon la police à défiler dans les rues de Paris pour protester contre les suppressions de postes prévues à la rentrée par le ministre de l'Education M. Xaviez Darcos.

Melle Narges en seconde au lycée Romain Rolland d'Ivry sur Seine. « Aujourd'hui on est venu pour dire que nous ne sommes pas d'accord et qu'il faut que les médias assurent leur rôle ! Lorsqu'ils interview M.Darcos les questions ne sont pas vraiment pertinentes. A la télé ils n'expliquent pas vraiment le problème. A chaque fois on entends « les jeunes manifestent contre les suppressions de postes ». Il y a énormément de gens qui ne savent pas pourquoi, alors que pour moi le rôle d'un journaliste c'est d'informer. C'est pour cela que l'on essayent d'expliquer aux médias que sans leur aide on ne va pas pouvoir s'en sortir. On essayent d'avoir une autre alternative que de bloquer, que d'aller au rectorat et c'est pour ça que l'on est ici aujourd'hui. On est aussi venu pour montrer que nous ne sommes pas des casseurs et que nous savons également faire des choses pacifistes ».

Et vous souhaiteriez quoi exactement de la part de France Télévisions ?

« On aimerait que les gens puissent comprendre que l'état ne peut pas se désengager aussi facilement. Les médias devraient expliquer le rapport Pochard, le fait que l'état supprime le bac L, le fait que des postes soient supprimés, que des options disparaissent ainsi que la carte scolaire. Je pense que cela intéresserait vraiment les parents de savoir ce qui passe ».

CIMG1655bis

Des professeurs étaient également présent à cette manifestation.

Qu'est-ce qui vous pousse à suivre les étudiants ?

Chantal Bourvic enseignante en science physique au lycée Romain Rolland (et conseillère générale à la mairie d'Ivry) « J'accompagne, je ne suis pas ! Nous sommes dans une bataille commune, on est ensemble dans une action qui nous motivent tous ! Dans notre établissement ils vont supprimer des postes et des heures d'enseignement qui conduisent à ce que nos options ne soient plus assurées avec la qualité souhaité. Les classes de terminales vont être à trente cinq sans avoir la possibilité d'accueillir des élèves redoublants. Du coup on pense que ensemble on ne peut pas laisser faire. Aujourd'hui les enseignants ne sont pas en grève et il n'y a que ceux qui pouvaient être disponible qui sont venus. Hier nous étions 80% le matin et 60% l'après-midi à être en grève ».

Jusqu'où être vous prêt à aller pour défendre ce mouvement ?

« Je ne peux ni dater ni donner l'ampleur des actions que nous allons être capable de mener. Ce que je peux dire c'est que aujourd'hui, M.Darcos reçoit les jeunes et j'espère qu'il entendra notre bataille, ce pourquoi on est dans l'action. Après cela dépend plus de lui que de moi ».

Seriez vous prêt à ensuite récupérer les heures perdus ?

«Vous savez j'ai été de ceux qui étaient dans l'action contre Allègre, on a même été le lycée qui a pénétré dans le musée où il y avait les dinosaures ! Ce que je sais c'est que pendant les périodes du CPE, nous avions des méthodes de travail. On distribuait des documents pour que les élèves continuent à travailler. Les années où l'on a eu les meilleures scores ne sont pas forcément les années où l'on a eu le moins de jour de grève».

Que pensez-vous de ceux qui disent que les lycées de Paris sont favorisés par rapport à ceux de banlieue ?

« Je n'ai pas la carte en tête mais il me semble que les suppressions sont beaucoup plus marquées autour de Paris. Cela étant c'est pas le problème cette affaire que d'essayer de nous mettre en rivalité les uns par rapport aux autres. Si les lycées parisiens ont aujourd'hui les moyens qu'ils ont et qu'ils les gardent et bien je dirais tant mieux. La seule chose que je souhaite c'est que nous, on ne les perdent pas et que au contraire, si ils en avaient plus que nous par le passé et bien que l'on obtienne les mêmes moyens qu'eux. Je ne suis pas pour une rivalité et cela a conduit à voir le classement des établissements scolaires. C'est complètement factice, c'est mettre les gens en compétitions et c'est pas du tout mon esprit ».

Ne pensez-vous pas que ce genre d'évènement peut conduire les parents à inscrire leurs enfants dans des écoles privées ?

« De toutes façons l'angoisse des parents elle est la même partout. On a toujours l'impression que le meilleure est ailleurs. Moi ce que je dresse comme bilan, c'est que l'on est limitrophe à Paris. Les Ivryens cherchent à aller dans le treizième et ceux du treizième dans le cinquième et ceux du cinquième...

Posté par Ceucidit à 18:53 - ACTU - Commentaires [5] - Permalien [#]

Commentaires

    Aïe, ça commence mal ...

    en rupture de banc lycéen poussin ?

    "Les étudiants ce sont donnés "

    Ceci étant dit, cette carrière que tu entames de reporter-blogueur me semble bien lancée. Souviens-toi que de grandes plumes ont débuté aux chiens écrasés ou chez Détective.
    Tu vole un cran nettement au-dessus !

    Bravo

    Posté par Cath, 13 avril 2008 à 18:38
  • Cath : l'orthographe et moi... pourtant j'essaie d'y faire attention mais voilà il reste toujours des coquilles. Pour le choix des sujets je prends déjà ce que j'ai sous la main et essaye de les traiter au mieux. Mais je suis rarement totalement satisfait. Malgré cela chaque occasion est bonne pour apprendre et ne plus reproduire mes erreurs. Par exemple ici je me suis rendu compte après que j'avais raté le coche de rebondir sur d'autres questions au lieu de me laisser guider dans mes ITW. Et puis je veux essayer de multiplier les sources : vidéo, podcast, photo, texte pour enrichir mes billets. En tous les cas, je publie ce que j'ai quitte à vous faire partager mes flops. Vos avis sont important pour progresser et comprendre certaines choses.

    Posté par Ceucidit, 13 avril 2008 à 21:29
  • Moi je trouve que c'est très bien. Tu respectes tes interlocuteurs. Ce n'est pas comme à la télé. Je ne la regarde pratiquement plus d'ailleurs.

    Posté par Marcus, 13 avril 2008 à 23:27
  • Merci Marcus

    Posté par Ceucidit, 15 avril 2008 à 17:31
  • merci ceucidit et merci marcus

    que l'amour dégouline en ce lieu

    Posté par Cath, 17 avril 2008 à 19:58

Poster un commentaire