Ceucidit

Ceucidit

27 octobre 2008

Le Tuyo.info, un nouveau venu dans les médias locaux.

Il arrive le plus souvent que ce soit moi qui aille à la pêche aux infos. Ce-coup ci cela m’est tombé tout cuit (dans le bec) sur Ceucidit. Sur l’un des billets précédents je reçois en effet un message de Sophie l’une des rédactrices du Tuyo.info qui sais trouver les mots pour me convaincre. Elle me présente son projet comme un journal local niçois.

Le_Tuyo

Ni une ni deux je file voir ce dont il s’agit. Le Tuyo n’était pas percé (je le reconnais elle était facile). La présentation est sobre mais a ce qu’il faut pour attirer mon œil parfois mauvais public (lecteur).

Comme un brin d’humour ne fait jamais de mal, le journal annonce haut et fort (dans l’entête quoi), le Tuyo.info c’est l’info niçoise sans les salades, slogan que je trouve plutôt bien vu.

Il s’agit donc d’un pure player (comprendre qu’il est né et qu’il n’existe que sur le web). L’originalité du site se trouve dans l’édition la publication et la navigation. Ainsi la page d’accueil ne présente que les photos où vidéos accompagnant les articles. Il me faut reconnaître que cette idée est plutôt séduisante et que le contenu est à la hauteur des promesses (car les photos sont bien mises en valeurs). Les vidéos sont également agréables à regarder et bien montés. Les textes ne soufrent d’aucune critique particulières et l’esprit qui y règne est plutôt bon.

J’en viens ensuite à me demander : qui est derrière tout cela ? Car il y a à coup sûr une fine équipe pour monter un projet pareil. Le site ne m’en apprendra pas tant que cela car il y a je cite : une bande de journalistes professionnels et des contributeurs passionnés. Bref je reste un peu sur ma faim. Je voulais des noms, des responsables, des coupables ! Ma curiosité ne sera pas totalement satisfaite.

Et puis monter un projet pareil ça n’est pas juste pour le fun, si, non ? Bref pour l’instant je n’en saurais pas plus mais peut-être que Sophie au hasard d’une nouvelle visite pourra m’en dire plus.

En tous cas je souhaite à l'équipe bon vent car l'esprit du projet me paraît bon.

Posté par Ceucidit à 11:39 - VU - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

    Tu n'as pas envie de prendre le train en marche ?

    Posté par Marcus, 27 octobre 2008 à 23:50
  • J'ai un autre train à prendre, qui ne partira pas sans moi puisque j'en suis le chauffeur

    Posté par Ceucidit, 28 octobre 2008 à 10:03
  • Ah ! un projet. Très bien Ceucidit.

    Posté par Marcus, 29 octobre 2008 à 01:13
  • Ceucidit, the boss !

    Dans l'attente et te souhaitant courage et bons vents !!!

    Posté par Cath, 19 novembre 2008 à 11:06
  • Merci Cath !

    Posté par Ceucidit, 19 novembre 2008 à 17:03
  • Merci pr l'info, je suis pourtant de la region, mais je n'en ai pas entendu parler ...

    Posté par marie-laure, 17 décembre 2008 à 11:39
  • en 2009, on économise l'espace entre les mots ! démonstration :

    Debonnesfêtesàtoiceucidit!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Unesacréebonneannée2009avectoutpleindeprojetsgéniaux!!!!!!!!!!!!

    Aquandlamortdelespaceentreleslignes????????

    Bizzzzzooooooooooo

    Posté par Cath, 30 décembre 2008 à 21:35
  • oouuuhhhh es tu Ceucidit ?

    Posté par Cath, 09 février 2009 à 11:51
  • HARKIS LES CAMPS DE LA HONTE

    lien vers http://www.dailymotion.com/video/xl0lyn_hocine-le-combat-d-une-vie_news
    En 1975, quatre hommes cagoulés et armés pénètrent dans la mairie de Saint Laurent des arbres, dans le département du Gard. Sous la menace de tout faire sauter à la dynamite, ils obtiennent après 24 heures de négociations la dissolution du camp de harkis proche du village. A l'époque, depuis 13 ans, ce camp de Saint Maurice l'Ardoise, ceinturé de barbelés et de miradors, accueillait 1200 harkis et leurs familles. Une discipline militaire, des conditions hygiéniques minimales, violence et répression, 40 malades mentaux qui errent désoeuvrés et l' isolement total de la société française. Sur les quatre membres du commando anonyme des cagoulés, un seul aujourd'hui se décide à parler.

    35 ans après Hocine raconte comment il a risqué sa vie pour faire raser le camp de la honte. Nous sommes retournés avec lui sur les lieux, ce 14 juillet 2011. Anne Gromaire, Jean-Claude Honnorat.


    Sur radio-alpes.net - Audio -France-Algérie : Le combat de ma vie (2012-03-26 17:55:13) - Ecoutez: Hocine Louanchi joint au téléphone...émotions et voile de censure levé ! Les Accords d'Evian n'effacent pas le passé, mais l'avenir pourra apaiser les blessures. (H.Louanchi)

    Interview du 26 mars 2012 sur radio-alpes.net

    Posté par LOUANCHI, 29 septembre 2012 à 21:34

Poster un commentaire